Station de lagunage

La valorisation agronomique de l’EAU : en partenariat avec les agriculteurs

 

Au-delà du cadre légal et réglementaire, les équipes de la laiterie agissent pour réduire au minimum l’empreinte de l’activité sur le territoire, tout en valorisant au mieux les effluents et déchets. La preuve par l’exemple, avec la valorisation agronomique des eaux utilisées pour la production…

« Il n’est pas question d’envoyer ces eaux sur la station d’épuration de Saint-Père-en-Retz : l’entreprise dispose donc de sa propre station de lagunage. L’eau y est filtrée puis aérée, avant l’étape de décantation ; le traitement est totalement naturel, sans aucun apport de produits chimiques »

(Emmanuel Duval, responsable Environnement)

Après traitement, l’eau contient des éléments fertilisants et à ce titre,  présente un intérêt pour l’agriculture.

« Nous conservons l’eau traitée dans un bassin de stockage en attendant la période propice à l’arrosage, en général de mars et novembre. Le moment venu, en accord avec les agriculteurs concernés, nous procédons à l’épandage de l’eau sur les parcelles convenues, en tenant compte des besoins propres à chacune, selon la culture qui s’y développe. Nous disposons pour cela d’une centaine de bouches hydrantes, toutes reliées au bassin de stockage par un réseau de tuyaux enterrés de 30 km ».

Au terme de chaque saison d’épandage, le service Environnement de la laiterie établit un bilan des apports réalisés pour chaque parcelle, à l’attention des agriculteurs, de la DREAL et de l’Agence de l’eau.

Le bassin de stockage peut contenir jusqu’à 106 000 m3. La zone d’épandage, quant à elle, couvre une surface de 529 hectares, soit plus de 700 terrains de football identiques à celui de Saint-Père-en-Retz ! Pour les agriculteurs concernés, ces apports d’éléments fertilisants, représentent une économie non négligeable et participent au développement d’une agriculture raisonnée.